Étiqueté : territoire

Les territoires du sportif dans la bande dessinée

   Du nouveau sur le site de la revue en ligne spécialisée BD, Comicalités :    Les deux albums de la série Max Winson de Jérémie Moreau, consacrée à un champion de tennis hors norme, proposent de multiples représentations d’enceintes sportives, mettent en images les « échanges » que le héros entretient avec ses adversaires, avec les différents...

Terre des hommes, enfants de la Terre. Quand le Père Castor se mêle de géographie. (2/5)

Des récits d’espace             Dans ce chapitre, j’ai décidé de m’intéresser à dix-sept albums sur les vingt que compte la collection. Ces dix-sept sont tous ceux qui n’appellent pas l’enfant-lecteur à voyager dans le temps mais bien davantage dans l’espace. J’exclus donc de mon corpus de travail présent Amo le Peau Rouge, Grégoire du...

Terre des hommes, enfants de la Terre. Quand le Père Castor se mêle de géographie. (1/5)

Ce qui me tourmente, ce n’est point cette misère, dans laquelle, après tout, on s’installe aussi bien que dans la paresse. […] Ce qui me tourmente, les soupes populaires ne le guérissent point. Ce qui me tourmente, ce ne sont ni ces creux, ni ces bosses, ni cette laideur. C’est un peu, dans chacun...

La série Paul de Michel Rabagliati : récits d’espaces et de temps

Un article sur le site Comicalités !    En établissant des liens aussi étroits entre une narration littéraire et une narration dessinée, la bande dessinée semble représenter un médium privilégié pour mettre le temps de nos vies en espace. Entre 1999 et 2011, Michel Rabagliati, auteur québécois, consacre sept albums à la vie de Paul, son...

Children’s Picturebooks: actors of spatialities, generator of spaces

 This presentation has been read at the Cambridge Homerton Research and Teaching Center for Children’s Literature on November 23rd in a symposium organized by Clementine Beauvais between Cambridge Homerton College and AFRELOCE[1].       To start with, I would like to quote the philosopher and art critic Walter Benjamin who, between 1918 and 1921,...

Entretien avec François Place

            Le vendredi 14 décembre, la librairie tourangelle pour enfants Libr’Enfant laissait carte blanche à François Place et à moi-même pour évoquer la carrière de l’auteur et célébrer les vingt ans de la sortie des Derniers Géants. C’est la retranscription de cet entretien que je livre ici avec l’aimable autorisation de François Place. Présentation...

Frontières, limites et confins dans les albums pour enfants

J’arrivai au pays des Troglodytes par un beau matin de mai. C’est un plateau creusé de vallées profondes et verticales. […] Je m’étais muni d’une liasse de lettres officielles qu’il me fallait présenter à des postes de garde successifs, tenus par des personnages pâles et intransigeants. À l’aide de gros tampons de bois, ils...

Le Voyage de l’Âne d’Isabelle GRELET et Irène BONACINA

Isabelle GRENET, Irène BONACINA, La Voyage de l’Âne, Paris : Didier Jeunesse, 2012 [32p.] ISBN 978-2-278-07032-9 (12,50€)             Didier Jeunesse vient de sortir en octobre dernier un album destiné aux enfants de moins de 7 ans dont le texte est dû à la plasticienne Isabelle Grelet[1] et les images à une autre plasticienne, Irène Bonacina[2]....

Locus Amoenus, Arcadie virgilienne, Paradis… : territoires poétiques dans l’album pour enfants

Calypso, retirée du fond de la grotte, chantait d’une voix mélodieuse, et s’occupait à tisser une toile avec une navette d’or. Autour de cette demeure s’élevait une forêt verdoyante d’aunes, de peupliers et de cyprès. Là, venaient construire leurs nids les oiseaux aux ailes étendues, les chouettes, les vautours, les corneilles marines aux larges...

Les microcosmes de Colin Thompson : modèles de représentations spatiales collectives

Parfois, un meuble amoureusement travaillé a des perspectives intérieures sans cesse modifiées par la rêverie. On ouvre le meuble et l’on découvre une demeure. Une maison est cachée dans un coffret. Gaston Bachelard, La poétique de l’espace, 1957[1]             L’étude à laquelle je veux me livrer ici porte sur trois albums de l’auteur britannique...

Le récit spatiogène : sur les traces des géographes d’Orbae

Dans l’Athènes d’aujourd’hui, les transports en commun s’appellent metaphorai. Pour aller au travail ou rentrer à la maison, on prend une « métaphore » – un bus ou un train. Les récits pourraient également porter ce beau nom : chaque jour, ils traversent et ils organisent des lieux ; ils les sélectionnent et les relient ensemble ; ils en...

La montagne dans les albums pour enfants : de l’indomptable au territorialisé

          La montagne passe pour être un espace rural par excellence, cristallisant autour de sa perception un grand nombre de représentations liées aux espaces ruraux en général. Selon Jean-Paul Bozonnet[1] (1977), « la montagne, telle qu’on la perçoit est une fabrication de l’esprit, un mythe ». Les représentations « mythiques » de la montagne,...

Représenter l’espace territorialisé, un travail autour de l’Atlas des géographes d’Orbae de François Place

Nous aimerions montrer ici la réception possible de l’ouvrage tripartite de François Place, Atlas des géographes d’Orbae[1]. Une expérience a été menée par moi-même en collège, avec une classe de vingt-huit élèves de 6ème du collège Jean-Philippe Rameau de Tours. L’objectif que je m’étais fixé était de travailler sur les modes d’appropriation d’un territoire...

« Comment j’ai appris la géographie » d’Uri Shulevitz ou les territoires de l’album

L’enfant et l’artiste habitent le même pays. C’est une contrée sans frontières. Un lieu de transformations et de métamorphoses[1]. Pour tout auteur d’album pour enfant, la page constitue le premier espace à territorialiser. Il s’agit d’une territorialisation primaire, dirons-nous, qui se fait par le récit et qui va chercher à occuper, à dimensionner et...