Peter Sis, Madlenka, New York, Farrar, Straus et Giroux, 2000; Paris, Grasset, 2000

 Présentation de l’ouvrage :

Peter Sis, Madlenka, Grasset Jeunesse, 2000, couverture

1. Un monde extérieur libérateur et constructeur chez Peter Sis

Dans Madlenka, c’est le jeu entier de l’album qui repose sur le mouvement et la gravitation autour du pâté de maison habité par l’héroïne. Madlenka fait le tour d’un bloc d’immeubles newyorkais pour annoncer à tous qu’elle va perdre et qu’elle a perdu une dent. C’est là un prétexte qui lui donne l’occasion de faire le tour du monde. La représentation cartographique en est ainsi chamboulée : d’une représentation plane écrasée où toutes les façades sont visibles, on passe à une vision circulaire symbolisant l’œkoumène de Madlenka, seul espace peuplé et connu de l’enfant. C’est alors un trajet autour de l’îlot que nous invite à faire Peter Sis, en donnant aux premières lignes de l’histoire l’allure d’un fil qui se déroule autour du pâté de maison et qui reprend l’effet de zoom ou les représentations multiscalaires des premières pages de l’ouvrage : « Dans l’univers, sur une planète, sur un continent, dans un pays, dans une ville, dans un pâté de maison, devant une fenêtre… ».

Le lecteur accompagne Madlenka dans un souci constant du repérage spatial en faisant alterner des vues axonométriques et des plans.

2. La maison, le jardin : l’isolement et la routine pour Peter Sis

Dans Madlenka, la maison est représentée en coupe : le dessin est sombre et Madlenka semble prisonnière d’une tour comme le montre la présence réitérée de barreaux. Lorsqu’elle en sort c’est un univers entier qui s’offre à elle et qu’il lui appartient de prendre. Ainsi, d’après Gaston Bachelard, « au seuil de notre espace, avant l’ère de notre temps, règne un tremblement de prises d’être et de pertes d’être »[1]. S’il est nécessaire de fuir la maison pour découvrir le monde, elle reste le lieu où l’on se construit, voire où l’on se reconstruit.

3. L’immensité intime : un « arrangement » d’éléments épars et extérieurs

Dans Madlenka, chaque personnage rencontré sur son chemin par l’héroïne est originaire d’un pays lointain. Une page ou une double-page sur laquelle s’entrecroisent des éléments divers empruntés à la culture du pays d’origine évoquent chacun d’eux. À l’intérieur de la boutique de Monsieur Gaston, on réinvente la France autour de la pâtisserie, des lieux symboliques (la tour Eiffel, l’arc de Triomphe, Notre-Dame, la Concorde, la Madeleine, l’Opéra Garnier), de la littérature (le Petit Prince, les Trois Mousquetaires, le Nautilus de Vingt-Mille lieues sous les mers, le Chat Botté), de personnages célèbres (Louis Blériot, le mime Marceau, Méliès, les frères Montgolfier, Jacques Tati).

Pour parler de Monsieur Edouardo, le fleuriste sud-américain, quelques pages plus loin, Madlenka est projetée dans un monde de montagnes (les Andes) et de végétation dense (la selva). On y aperçoit deux pyramides et les cinq soleils de la mythologie aztèque correspondant aux cinq ères cosmiques qui se sont terminées par un cataclysme. Le dessin est encadré par le corps de la divinité-jaguar, Tzcatlipoca (divinité supérieure, vainqueur de Quetzicoatl, « l’oiseau-serpent »). Il porte le miroir magique qui lui permet de prédire l’avenir et de voir dans le cœur des hommes. Il entoure l’aigle qui porte sur son dos le soleil sous la forme d’un enfant au moment de la création du monde à Téotihuacan.


Christophe Meunier

Docteur en géographie / ENS-LSH de Lyon / UMR 5600 Environnement, Ville et Société / EA 6301 - Laoratoire InTRu / ESPé Centre Val de Loire - Université d'Orléans

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Karen dit :

    Merci de nous présenter les livres de Peter Sis. Toute ma famille les adore. Mes petites-filles demandent encore des livres de Madlenka comme cadeaux d’anniversaire ou de Noël. C’est si intéressant de voir les concepts d’espace, de géographie,et de cartographie intégrés d’une façon créatrice à travers un livre d’enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *