BECOMING AN ENLIGHTENED CITIZEN OF THE WORLD WITH DIDIER CORNILLE’S INFORMATION PICTUREBOOKS

Abstract

In the six nonfiction picturebooks produced from 2012, Didier Cornille, a French designer and teacher of arts, wants to offer children a first look at modern architecture and design. He presents challenges of the past by producing iconotexts that suggest solutions and prepare young readers for building, dwelling and thinking spaces, answering future challenges. In this paper, we will show that architecture is not only an artistic concern but also a geographical one, offering some answers to the question of “dwelling”.

Numerous literary theorists have tried to define nonfiction books, as Penny Colman claimed belonging to literature (Colman, 1997). According to Peggy Heeks, “Information books serve as the tools which can help readers to knowledge” (Heeks, 1996: 428). They structure, organize, interpret facts and data and turn them into information presented so that they can be perceived to be meaningful. Margaret Mallett underlines that the main intention of Information books “is to impact knowledge and ideas” (Mallett, 2004: 622). It is “an art form, designed to give pleasure, and enlightenment, to arouse wonder, and to reveal our capacity for self awareness and understanding” (Kiefer, & Wilson, 2011: 291). Contrary to scholarly books, information books aim to entertain, inspire and, above all, amuse. Among the various actual trends, Nikola von Merveldt assures us that Information books are “the most innovative and groundbreaking books for children” (von Merveldt, 2018: 233). She points out the fact that pictures are more and more essential in Information books because “the visual information is as important as the verbal” (Dresang, 2008: 296). Merveldt specifies that contemporary Information books have benefited from the effect of what William Mitchell named the “pictorial turn” (Mitchell, 1995) and which we prefer to call, according to Boehm, the “iconic turn” (Boehm, 1994). Continuer la lecture de « BECOMING AN ENLIGHTENED CITIZEN OF THE WORLD WITH DIDIER CORNILLE’S INFORMATION PICTUREBOOKS »

Conférence illustrée à la Médiathèque de Tours

Habiter notre Terre, tout simplement habiter, relève littéralement de l’écologie, c’est-à-dire de l’équilibre entre l’existence des individus, leurs activités organisées et l’environnement de ces activités. Les enfants sont de nos jours de plus en plus sensibilisés à ce juste équilibre suite à des décennies d’excès et d’incuries. Les livres qui leur sont adressés, et plus particulièrement les albums narratifs qui conjuguent récit fictionnel et images, depuis les années 2000 sont de plus en plus nombreux à traiter de respect de l’environnement et de développement durable. La littérature de jeunesse a toujours eu une vocation éducative et pédagogique. Elle a toujours été, peu ou prou, une image de la société qui la produit. Cette communication aura pour ambition d’analyser la production d’album depuis le début du XXe siècle afin d’en dégager des grandes étapes. Elle tentera de dessiner les grandes tendances actuelles en s’appuyant sur les thématiques rencontrées dans la production contemporaine.

Cette vidéo est visible depuis le site de la Médiathèque de Tours, en cliquant sur ce lien.

RONDE DES MARTEAUX-PIQUEURS EN IMAGES 1967-1975 – PARIS EN CHANTIER(S)

            Très récemment, ma collègue de l’Université de Toulouse, Euriell Gobbe-Mevellec, me faisait découvrir un album oublié dans les recoins de l’Histoire, sans doute objet de nombreux désherbages de bibliothèques municipales, Rosa ma tortue. Je remercie vivement Euriell de cette découverte qui m’a permis de me replonger dans des recherches que j’avais entreprises il y a quelques temps sur le Père Castor et la collection « Les Enfants de la Terre» mais également sur celles de la série des « Nicole », réalisée pour La Farandole par Andrée Claire et Bernadette Després. Continuer la lecture de « RONDE DES MARTEAUX-PIQUEURS EN IMAGES 1967-1975 – PARIS EN CHANTIER(S) »

Barbaudgraphies

Diffusé depuis plus de 30 ans, la série scientifique d’animation Il était une fois…la vie continue à séduire tous les soirs en moyenne 320 000 adeptes, soit 11% d’audience chez les 4-14 ans. Lancée en 1987 par la société française de production Procidis, elle aura permis à deux ou trois générations d’enfants d’assouvir un « désir de savoir et d’éveiller leur curiosité », selon les vœux de leur créateur, Albert Barillé (1920-2009). L’expérience toute nouvelle en France de réaliser du dessin animé éducatif et scientifique avait été inaugurée en 1978 avec la série Il était une fois… l’homme.
Le site de l’INSPé de Fondettes souhaite rendre hommage au fabuleux travail graphique réalisé par Jean Barbaud, souvent pour ne pas dire toujours épaulé par le travail de coloriste et de décoratrice de son épouse Afroula Hadjiyannakis. Cette exposition tentera de faire partager les balbutiements et l’essor des sept séries Il était une fois…, le travail d’illustrateur passionné d’aviation et le créateur de bandes dessinées, père des Dézingueurs et du Lieutenant Mac Fly.

Pour accéder au catalogue, cliquer ici.

 

Exposition
Château Bel-Air
La Guignière – Fondettes
du 17 novembre 2019 au 14 février 2020
du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 13h15 à 16h15

GROWING UP IS CROSSING BOUNDARIES. THE EXAMPLE OF THE FRENCH PICTUREBOOK DEVINE QUI FAIT QUOI BY GERDA MÜLLER

The fundamental notion of “spatial turn” which was coined by the geographers Edward Soja (1996) and Jacques Lévy (1999) is part of the relevant questions on living space: How is man in the space which surrounds him? What interactions exist between the individual and his living space? Responses to these questions can be found in a French picturebook published in 1999 by l’Ecole des Loisirs, Devine qui fait quoi. Une promenade invisible [Guess who does what? An invisible walk] by Gerda Müller. This paper has two aims. The first aim is to demonstrate that Devine qui fait quoi is a “geographer-picturebook”, expressing and participating in the construction of a child’s lived-in space. The second aim is to show that a “geographer-book” like Devine qui fait quoi can be read in a kindergarten to explore, to structure and to organize space with 5 year-old children.
To read this article, follow the link.