Étiqueté : spatiogenèse

Caroline et la montagne

Caroline est un personnage populaire de la littérature de jeunesse créé par Pierre Probst en 1953. Dans les 44 albums de la série qui lui est consacrée, l’héroïne promène ses lecteurs à travers différents espaces, qu’ils soient domestiques ou lointains, qu’ils soient urbains ou ruraux, de mer ou de montagne. Les albums de Pierre...

Terre d’exploration, terre d’exil, terre des hommes : Le Pilote et le Petit Prince de Peter Sis (2014)

            Au bout de cinquante-cinq années consacrées à la littérature de jeunesse, Frances Foster a pris sa retraite en juillet 2013. C’est donc avec une nouvelle éditrice que Peter Sis va continuer à créer de nouvelles histoires. Le Pilote et le Petit Prince, paru en mai 2014, est le...

La série Paul de Michel Rabagliati : récits d’espaces et de temps

Un article sur le site Comicalités !    En établissant des liens aussi étroits entre une narration littéraire et une narration dessinée, la bande dessinée semble représenter un médium privilégié pour mettre le temps de nos vies en espace. Entre 1999 et 2011, Michel Rabagliati, auteur québécois, consacre sept albums à la vie de Paul, son...

Quand l’album se fait carnet de voyage : pratiques d’espace, récits de spatialité

Cet article a été réalisé dans le cadre d’une intervention lors des journées d’études organisées par l’IUFM de Caen à l’attention des Master MEEF ouverts aux étudiants des séminaires de Jean-François Thémines et Serge Martin.  Tu noteras des signes brefs sur un petit carnet que tu dois, sans cesse, porter sur toi ; et qu’il...

Les territoires « enchantés » des albums pour enfants

            Cet article constitue la version écrite d’une présentation effectuée dans le cadre d’un Café Géographique organisé à Tours par l’équipe tourangelle des CaféGéo avec le soutien de l’Université Populaire de Tours, le CréVille, les associations ESSPACES et Confluence. La présentation a été faite le 14 novembre 2011 au...

Les imageries de Warja Lavater : une mise en espace des contes…

Pour moi, c’est le visible qui induit la pensée. Et la pensée fait son histoire avec ce que l’œil lui a signalé. Mon vœu est toujours que l’image devienne une écriture et que l’écriture devienne image.             La philosophe et spécialiste de l’art Christine Buci-Glucksmann s’était penché il y a plusieurs années sur la...

Le Voyage de l’Âne d’Isabelle GRELET et Irène BONACINA

Isabelle GRENET, Irène BONACINA, La Voyage de l’Âne, Paris : Didier Jeunesse, 2012 [32p.] ISBN 978-2-278-07032-9 (12,50€)             Didier Jeunesse vient de sortir en octobre dernier un album destiné aux enfants de moins de 7 ans dont le texte est dû à la plasticienne Isabelle Grelet[1] et les images à une autre plasticienne, Irène Bonacina[2]....

Les microcosmes de Colin Thompson : modèles de représentations spatiales collectives

Parfois, un meuble amoureusement travaillé a des perspectives intérieures sans cesse modifiées par la rêverie. On ouvre le meuble et l’on découvre une demeure. Une maison est cachée dans un coffret. Gaston Bachelard, La poétique de l’espace, 1957[1]             L’étude à laquelle je veux me livrer ici porte sur trois albums de l’auteur britannique...

Le récit spatiogène : sur les traces des géographes d’Orbae

Dans l’Athènes d’aujourd’hui, les transports en commun s’appellent metaphorai. Pour aller au travail ou rentrer à la maison, on prend une « métaphore » – un bus ou un train. Les récits pourraient également porter ce beau nom : chaque jour, ils traversent et ils organisent des lieux ; ils les sélectionnent et les relient ensemble ; ils en...

Mon voyage dans la maison de Florie Saint-Val

  Florie Saint-Val, Mon voyage dans la maison, Paris : MeMo, 2011 [46p.] ISBN 978-2-35289-125-3 (16€)         Florie Saint-Val est une jeune graphiste, auteure d’albums pour enfants[1], diplômée de l’École Nationale des Arts Décoratifs de Paris en 2007. D’après le site des éditions MeMo, avec lesquelles elle travaille depuis un an, « ses...

Perception des espaces littoraux dans les albums pour enfants

D’Hyères à Gênes, simplement. Le trajet est court, mais la route délicieuse, le long de ce ruban de côtes à la frange moirée. L’heur de votre compagnie en doublera le charme. Venez ! nous dirons adieu aux brumes de la Seine. Nous oublierons, pour un temps, les lâchetés des hommes, les tristesses des choses […]....